frENG    FR     中文资料
frENG    FR     中文资料

Catherine Emmanuelle Drapeau, ATPQ, M.A.

Thérapeute, art-thérapeute, candidate au doctorat

Catherine Emmanuelle Drapeau est candidate au doctorat en psychologie clinique (recherche et intervention), membre étudiante de l’Ordre des psychologues du Québec (OPQ). Elle est également art-thérapeute, membre professionnelle de l’Association des Art-Thérapeutes du Québec (AATQ). Elle détient des baccalauréats en psychologie (Université de Sherbrooke) et en éducation des arts visuels (Université Concordia) et une maîtrise en art-thérapie (Université Concordia).

Son approche à la psychothérapie (et à l’art-thérapie) est humaniste et psychodynamique. Son travail est centré sur le client. Catherine Emmanuelle se concentre sur l’établissement d’une relation thérapeutique sécure, ancrée dans le non-jugement et de confiance au sein de laquelle le processus thérapeutique peut se dérouler en fonction des besoins, des caractéristiques et des circonstances de vie particuliers des clients. Elle se spécialise dans le traitement des impacts liés aux traumatismes (traumatismes infantiles ou récents, expériences traumatiques singulières ou récurrentes, traumatismes vicariants), des problématiques liées à l’anxiété, à la dépression, à l’estime de soi et aux difficultés relationnelles.

Catherine Emmanuelle travaille actuellement en psychothérapie auprès des populations policières où elle a effectué un stage de doctorat en psychologie (2021-2022). Auparavant, elle a effectué un stage auprès d’une clientèle adulte au Centre de services psychologiques de l’UQAM (2020-2021). Dans le cadre de sa maîtrise en art-thérapie d’orientation psychodynamique (Concordia), elle a travaillé comme stagiaire auprès de populations à risque à Expression Lasalle (centre communautaire de santé mentale). Dans ce contexte, elle a offert des services d’art-thérapie dans le cadre d’interventions individuelles et de groupe auprès d’adultes présentant diverses problématiques cliniques (troubles de la personnalité, trouble bipolaire, traumatisme complexe, trouble anxieux). En 2013-2014, elle a développé et implanté un programme d’art-thérapie (toujours en cours) au Y des femmes de Montréal. Dans ce contexte, son travail d’art-thérapie s’est concentré sur des thèmes tels que le trauma, l’identité et l’affirmation de soi.

Depuis 2015, elle cultive son intérêt pour l’enseignement et le partage des connaissances en tant que conférencière invitée et, plus récemment, en tant qu’assistante d’enseignement. Au cours des dernières années, elle a eu l’occasion de discuter avec des étudiants et des professionnels au sujet de l’art-thérapie et du trauma vicariant, dans divers contextes, notamment des hôpitaux, des universités et des conférences scientifiques.

Connecte Psychology